Chronique Marc Geysen : Bienvenue dans ‘The Textile World’

Dans le monde des tapis également apparaissent des œuvres d’art. Comme la collection de tapis 'Selce' de Carpet Edition. (Photo: Studio Salaris)

Permettez-moi de revenir sur ma dernière chronique. Chaque année, tous les éditeurs de textile lancent une nouvelle collection, en espérant avoir trouvé le bon filon. Et dans l’espoir que leur analyse des couleurs corresponde à l’esprit du temps et que leur vision du design textile soit la bonne. Mais il y a plus que cela…

Pour moi, le monde devient plus ‘textile’, les gens recherchent une sensation de chaleur, la douceur et le confort des tissus. Suite à la crise sanitaire, notamment, nos tentacules sont de plus en plus à la recherche de tactilité, nos antennes veulent de la chaleur et de la tranquillité.

Envie de quelque chose de tangible

Le monde devient aussi plus digital, nous fixons un écran pendant des heures, ce qui ne pose pas problème en soi. Mais cela crée une envie et un besoin de s’entourer d’autres choses. Une fois éloignés de cet écran, nous nous retrouvons parfois dans une sorte de vide et aspirons alors à quelque chose de tangible, de chouette et de sensible. Ce n’est pas pour rien si les peluches sont encore très présentes chez les ados jusqu’à la fin de l’adolescence.

C’est également pour cela que le textile joue un grand rôle dans la société actuelle. L’architecture contemporaine introduit davantage de textile dans les intérieurs, en jouant avec des cloisons textiles qui séparent les pièces. Il est évidemment plus facile de remplacer une séparation textile qu’un mur en béton. Un domaine dans lequel excelle la Scandinavie. En Europe du Nord, on change tout le textile des livings suivant les saisons. Au printemps, on rafraîchit ceux-ci avec de beaux tissus imprimés. En été, on ajoute de nouveaux motifs. A l’automne, les tissus deviennent plus épais et plus chauds. C’est la saison où la laine et le velours prennent le dessus, une tendance qui se renforce encore en hiver. Les livings changent ainsi de look chaque année, rien qu’en modifiant le textile, astucieux non?

Tissus dans l’espace de vie

En utilisant des tissus dans l’espace de vie de la maison, on donne au visiteur un aperçu de sa personnalité tout en attirant les regards. Même s’il ne s’agit pas de changements radicaux, lors de sa prochaine visite, il sera surpris par le nouveau look du living.

En tant que passionné de tissus, j’aimerais me pencher sur ce que l’avenir nous réserve. Je veux parler du retour de la sculpture textile. Non, pas celle des années ‘60, mais bien celle des objets textiles sophistiqués, contemporains et raffinés. Tapez par exemple le nom de Mercedes Vicente sur Google. Vicente est une artiste espagnole qui transforme les textiles en coquillages décoratifs. Elle n’est pas la seule. Dans le monde des tapis également, on voit apparaître de telles œuvres d’art. Comme la collection de tapis ‘Selce’ de Carpet Edition. Croyez-moi, le textile a aujourd’hui un impact bien plus important qu’il y a quelques années. Une nouvelle ère du tissu s’ouvre.

Tendances couleurs et matières

Abordons les prochaines tendances en matière de couleurs et matières. Vous connaissez le peintre français Yves Klein? Déjà entendu parler du Bleu Yves Klein? Il s’agit d’un pigment ultramarin que l’artiste utilise et travaille dans toutes ses créations artistiques. Derrière celui-ci se cache un récit chimique, mais trop long à expliquer.

Ce que je veux dire, c’est que le bleu est de retour dans notre cadre de vie, tant dans les vêtements que dans les intérieurs. Je dois cependant admettre que c’est une couleur pour ceux qui l’aiment; tout le monde n’est pas fan du bleu. Par ailleurs, cette couleur se combine parfaitement avec le noir.

Autre nouveau ton: le ‘Jade’, un vert doux naturel, avec une très légère nuance de gris. Je pense que la couleur verte est également liée à la renaissance des plantes d’intérieur. En mélangeant les différentes sortes de vert dans l’espace de vie, cela ressemble à un jardin intérieur qui embrasse la nature.

J’ose à peine l’écrire, mais le beige, longtemps maudit, est également de retour. Bénéficiant d’une nouvelle vie, il se marie en 2022 au rose vif. Ils forment pour ainsi dire un couple dans les intérieurs: quand l’un est présent, l’autre l’est aussi. C’est chaleureux, doux et inspirant. Avec une touche de vert aqua et de gris chaud ci et là pour compléter l’ensemble.

Le nouveau design

Les achats de la jeune génération sont le reflet de la pensée design actuelle. Les intérieurs stylés n’intéressent plus les jeunes d’aujourd’hui, ils recherchent plutôt des meubles-objets disposés avec goût et reflétant leur personnalité. C’est le nouveau design: les goûts individuels priment. Que vous associiez le rocking-chair de mammy à un meuble design chiné sur une brocante ou autre chose, peu importe. Les gens préfèrent l’aspect décontracté et personnel au design pur.

Le textile joue un rôle très important dans ce mode de vie, l’aspect ethnique arrivant en première place. J’entends par là que nos artisans ont un rôle important à jouer sur cette nouvelle scène. L’aspect chaleureux des produits artisanaux et des objets que vous pouvez acheter en circuit court enrichit votre vision de la vie actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *