La deuxième édition d’ARCHITECT@WORK Brussels (29-30 mai) s’apprête à avoir lieu

Les mercredi 29 et jeudi 30 mai, la deuxième édition d’ARCHITECT@WORK Brussels aura lieu dans les hangars 1 et 2 de Tour & Taxis. Cette deuxième édition est désormais prête. Voici un aperçu de ce qui vous attend et des raisons pour lesquelles vous devriez vous y rendre.

Le rôle principal sera, comme toujours, joué par les exposants qui, cette année encore, présenteront un grand nombre de produits et de matériaux innovants. Ils participent à un événement placé sous le thème « Super Skin », qui ne concerne pas seulement la peau extérieure des bâtiments, mais souligne également comment de nombreuses finitions à l’intérieur peuvent avoir une Super Skin. Il s’agit d’utiliser des matériaux, des systèmes et des processus de haute qualité, innovants et durables qui répondent aux normes les plus élevées que les architectes et les concepteurs peuvent exiger.

Annonce commerciale
 

Annonce commerciale
 

Manifestations en marge de cet événement

Le caractère unique d’ARCHITECT@WORK s’exprime, entre autres, par les nombreux manifestations et séminaires organisés en marge du salon. Un simple coup d’œil sur le site web permet de constater que Bruxelles a beaucoup à offrir aux uns et aux autres !

Parmi les manifestations, nous constatons que des noms établis ou totalement nouveaux apparaissent. Parmi les rendez-vous récurrents bien connus, citons l’exposition de matériaux de MaterialDistrict, l’exposition de projets organisée par world-architects.com et les superbes photographies d’architecture du collectif de photographes néerlandais DAPh. MaterialDistrict présente « Super Skins », une exposition spécialement conçue pour ARCHITECT@WORK, dans le cadre de l’EXPOSITION. Vous y découvrirez un large éventail de plus de 120 échantillons de matériaux de haute qualité, innovants et durables. PROJECT WALL, sélectionné par world-architects.com, est présent pour la cinquième fois et présente 40 œuvres réalisées par des membres de la plateforme du monde entier, en mettant l’accent sur la construction légère et les principes de simplicité dans la construction. Avec IMAGES by DAPh, vous découvrirez une fois de plus une scène où les architectes et les projets de construction sont mis en scène. DAPh traduit leur vision et leurs histoires en images.

Cette fois, l’artiste attitré est le sculpteur gantois Conrad Willems. Les sculptures de Conrad sont caractérisées par la géométrie, la répétition et la modularité, ce qui donne un langage visuel très reconnaissable. La nouveauté à Bruxelles est l’INSTALLATION de FEBELCEM / FEBELARCH, présentée précédemment à Courtrai. Vous y découvrirez comment des architectes, en collaboration avec des experts en béton, sont partis à la recherche d’applications innovantes pour le béton préfabriqué. Une toute nouvelle initiative est le « Architectural Charity Quiz : Masterminds of architecture », un quiz à jouer physiquement et en ligne pour deux bonnes causes architecturales. Heure du rendez-vous : mercredi 29 mai, de 12h30 à 13h30.

Séminaires

Une visite de deux jours devient encore plus enrichissante lorsque l’on prend connaissance du programme des séminaires. Trois séminaires auront lieu le mercredi et le jeudi, chacun traitant de sujets intéressants.

Le débat « Nature skin : nature as resilient, regenerative skin », avec les participants Eva Heuts (VIBE), Koen Van Delsen (Murmuur Architecten), Bart Bleys (Buildwise) et le modérateur Florian Holsbeek débutera le mercredi à 13h30 (jusqu’à 14h30). A 15h30 (jusqu’à 16h30), Camille Mommers de Natura Mater déballera le séminaire « Quels critères pour choisir des matériaux plus durables ». La première journée s’achèvera à 17h30 (jusqu’à 18h30) par une conférence de Marc Martinez Marti (architecte responsable de la conception computationnelle chez ncbham à Bruxelles) intitulée « Design meets Digital – Past, future and beyond » (Le design rencontre le numérique – passé, futur et au-delà). Martinez Marti a déjà donné cette conférence lors d’Architect@Work à Courtrai, mais ceux qui n’étaient pas présents à l’époque ont maintenant une nouvelle chance d’en apprendre davantage sur la façon dont la conception computationnelle est appliquée à l’architecture (intérieure) d’aujourd’hui.

Ceux qui pensaient que tous les feux d’artifice seraient déjà tirés le premier jour se trompent lourdement. Le programme de séminaires de la deuxième journée commence dès 13h30 avec « Retrofit : the social, ecological and economic benefits », une initiative de l’Ordre des Architectes – Conseil flamand. Ce panel de discussion abordera les améliorations énergétiques des bâtiments et structures existants en les modernisant avec des systèmes et technologies contemporains. À 15h30, c’est l’heure du séminaire (donné en anglais) avec l’un des jeunes loups les plus en vue dans le domaine de l’utilisation de l’IA en architecture : Tim Fu. Ce Canadien d’origine chinoise, fondateur du Studio Tim Fu Ltd, basé à Londres, présentera la conférence « AI in Architecture : Practical Applications and Future Directions » (L’IA dans l’architecture : applications pratiques et orientations futures). Le créneau de clôture à 17h30 est réservé au séminaire (présenté en anglais) « Search for Identity through Architectural Innovation ». Michiel Riedijk, architecte et fondateur de Neutelings Riedijk Architects, explorera alors le pouvoir de transformation de la conception architecturale.

Préinscription obligatoire

Nous vous rappelons que toute personne souhaitant assister à ARCHITECT@WORK Brussels doit s’inscrire à l’avance. Cette inscription peut se faire en ligne via ce lien. Il est possible d’assister gratuitement à l’événement, sous réserve de s’inscrire en utilisant le code mentionné sur une invitation déjà envoyée. Les personnes qui n’ont pas reçu d’invitation sont priées d’envoyer un e-mail à [email protected], en indiquant leur activité professionnelle.

Plus d’informations, cliquez ici.

Decostyle redactie

Mijn bureau bezorgt uitgevers content voor diverse bladen, vooral in de ruime bouwsector (nadruk op architectuur en interieurontwerp). Daarnaast staat INK in voor vertalingen in meerdere talen en levert het copywriting aan vooral professionele klanten. Uitgever en volledige redactie van interieurvakblad Decostyle.